Partagez votre vision avec votre équipe

Communiquez bon sang de bonsoir

Ne partez pas ! On va parler d’art, promis. Partager sa vision avec son équipe, ça n’a l’air évident pour personne et pourtant…

C'est quoi le souci ?

Dans mes expériences en tant que salariée de structures culturelles, un truc m’a terriblement énervée : ne pas comprendre la vision de ma·on responsable (qui était souvent la·e responsable de la structure).

 

Je n’en comprenais pas « rien », puisque tous les jours ou presque, j’avais besoin de présenter ma structure :

  • dans des dossiers de candidature
  • dans les demandes de subvention
  • les documents de communication
  • les emails de prise de contact avec de nouvelles personnes
  • les bilans d’activité

En toutes ces occasions, je glissais le paragraphe adéquat qui résumait l’action du centre d’art en quelques points (je résume) :

  1. diffuser la création contemporaine au moyen d’expos, événements, etc.
  2. Soutenir les artistes avec des expos, des productions, etc.
  3. Favoriser la rencontre avec tous les publics avec des actions de médiation dans et hors les murs
  4. S’inscrire dans le territoire local et rayonner à l’international.

Tout ça, dans un vocabulaire assez familier pour que nos tutelles ne nous en demandent pas plus. Ça faisait le job, puisqu’on arrivait à se faire comprendre, à obtenir les subventions, à se faire reconnaître par les structures sœurs, enfin bref ça faisait tellement bien le job qu’on ne cherchait pas plus. 

Oué mais donc, le souci ?

Ça, ce sont les missions publiques d’un centre d’art.

Parfois la programmation artistique avait un thème spécifique, ou une personnalité attachée sur une saison, mais la spécificité s’arrêtait là.

De vision propre à ma structure, et à ma direction, je n’en voyais pas la trace. Je ne sais pas pourquoi, mais les fois où ma direction nous a présenté sa programmation, les grandes lignes était très, très grandes (mixer une programmation pointue avec les attentes des habitant·es par exemple), puis on entrait directement dans le détail de la programmation pour la saison à venir, jonchée de temps forts et autres formules de communication fort efficaces… en externe.

C’est pour nous-mêmes qu’il y avait un gros manque.

Je dis « nous », car je me rappelle en discuter avec les collègues à l’époque. On passait surtout notre temps à émettre des hypothèses sur la vision de notre directeur·rice. Et on jugeait ces hypothèses, sans se rendre compte qu’on manquait clairement de billes pour comprendre quoi que ce soit.

Non qu’on n’appréciait pas sa programmation – là n’est d’ailleurs pas la question – ou qu’on ne comprenait pas les projets diffusés, mais il nous manquait un truc pour lier l’ensemble.

Résultat ?

Bah on subissait les décisions. Pire que ça même : pour certaines, on avait l’impression que notre hiérarchie les prenait exprès pour nous faire chier. Vraiment ! Aujourd’hui j’ai envie de me mettre des baffes quand j’y repense. Mais à moitié seulement : ce n’était pas totalement notre faute.

Alors qu’on savait que les décisions de la direction étaient portées par un objectif très clair dans sa tête, on ne pouvait pas y avoir accès. D’où : les hypothèses qui alimentaient nos discussions en interne… on nageait en pleine allégorie de la caverne.

Le pire, ça a été de découvrir que dans sa tête, le·a directeur·rice avait partagé ses objectifs à son équipe…

Alors attends. Quoi ? Mais d’où venait le souci alors ?

Je vous le donne en mille : le projet général et ses objectifs avaient été transmis dans une pièce jointe d’un email, sûrement collectif (du genre de ceux qu’on n’ouvre pas).

On fait mieux comme partage de vision !

Tips

Alors si vous dirigez une équipe, une structure, un projet, quelle que soit votre place dans la hiérarchie, please. Dès que vous avez à piloter plusieurs personnes autour d’une même action, faites-le. Définissez, partagez, communiquez votre vision. Dites là où vous voulez aller avec cette équipe, avec ce projet, avec cette programmation. Il en va de la santé mentale de vos équipes !

Art boulot par Géraldine Miquelot - Allez c'est parti

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.